Daddy Mory Dimanche 12 Novembre 2017

flyer
Le Molotov en partenariat avec BackDoor & New castle présentent

DADDY MORY (Raggasonic) en concert
Première Partie : Massilia Hi-Fi

Dimanche 12 Novembre au Molotov

Daddy Mory
L’emblématique chanteur de Raggasonic continue à tracer son sillon en solo.
-------------------------------------------------------

INFOS PRATIQUES
Préventes = 8€ + frais de loc
Sur place = 12 €

Preventes ici :

https://www.weezevent.com/daddy-mory-raggasonic-massilia-hi-fi

Le Molotov
6 places Paul Cézanne
13006 Marseille

En MÉTRO
Ligne 2 arrêt "Notre Dame Du Mont" directions Bougainville ou Sainte-Marguerite Dromel

EN BUS
Ligne 74 arrêt "3 Frères Barthélémy" directions Thiers Réformés ou Vallon Montebello

EN TRAMWAY
T1 arrêt "Noailles" direction Les Caillols
T2 arrêt "Canebière Garibaldi" directions La Blancarde ou Arenc
-------------------------------------------------------
DADDY MORY :

Daddy Mory est originaire du Mali (paternel) et de la Martinique (maternel). Il naît à Paris, dans le 14ème arrondissement. Puis sa famille s'installe à Ivry sur Seine (94) où il passe son adolescence. Il est très tôt influencé par les musiques des Caraïbes et enregistre son premier dubplate à l'âge de 16 ans pour le sound system Blues Party. C'est en hommage à Mory Kanté qu'il se baptise Daddy Mory. Fin 80's, il est aux côtés des rappeurs Kafir et Fedo (La Brigade) au sein du groupe Drop the Lyrics. En 1990, on le retrouve à l'initiative du Soundjata Sound System, partageant le micro avec un certain Big Red.

Suite à cette rencontre commence l'aventure Raggasonic. Le duo place ses singles parmi les meilleures ventes (Bleu, Blanc, Rouge, Faut pas me prendre pour un âne, J'entends parler du Sida). Raggasonic se révèle tout aussi efficace sur scène, backé par le Ruff Cut Band. Deux albums et un best of sorti en 2004 constituent la discographie du groupe. Chaque album s'est vendu à plus de 200 000 exemplaires. Les relations se détériorent avec Big Red et leurs chemins s'éloignent de plus en plus. Daddy Mory reconnaît que 1999 a été une triste année. Il fait 4 mois de prison aux Antilles pour possession de Marijuana. Il met cette détention à profit et écrit quelques textes. Lorsqu'il sort, il découvre l'album solo de Big Red, "Big Redemption". De là, Daddy Mory se plonge, de son côté, dans un dancehall sans concession. Il cite volontiers Sizzla et Capleton comme références. Il repart dans l'underground, en sound systems. Entre temps, la vie lui donne un enfant.

Daddy Mory signe en 2000 chez BMG mais son premier album ne sort qu'en 2003 : "Ma voix résonne". C'est le grand retour de Daddy Mory, après 6 ans d'absence. Il crée son label "Atomik Dogz" et produit lui-même cet album où l'on trouve des featurings de Busta Flex et du Saïan Supa Crew. Daddy Mory se veut Rastaman et fait de la musique pour Jah et pour le peuple. Résolument attaché à ses racines, il évoque souvent l'Indépendance des Antilles. Ses thèmes sont choisis parmi ceux du répertoire du reggae music comme les préoccupations rastas, le combat incessant contre Babylone, les racines africaines. Mais il est aussi capable de textes plus légers écrits exclusivement pour les dancefloors. En 2004, il pose un duo avec Soumia mélangeant son dancehall au R'n'B de la chanteuse. Depuis 2000, il est très présent sur les compilations dancehall (Dis l'heure2ragga, Kisdés) et les one riddim comme l'Axxxia ou le Savage. Son premier DVD, "Burning Zone" (High Level) sort au début de l’année 2005. Un prochain album est attendu pour 2006.

Auteur : Maxime Nordez
Chargement en cours...